Jean-Paul Belmondo, guerre d’héritage, Stella sous protection !

Jean-Paul Belmondo, guerre d’héritage, Stella sous protection !
© Purepeople
publicité

Quelques semaines après les obsèques de Jean-Paul Belmondo, une guerre d’héritage se profile, Stella mis sous protection. La rédaction d’Oniflhor vous en dit plus dans les prochaines lignes.

Le 6 septembre 2021, Jean-Paul Belmondo, contre toute attente, a passé l’arme à gauche. Le monstre du cinéma français a laissé derrière lui un grand vide, aussi bien au niveau de sa famille qu’à celui de son public.

publicité

Ce patrimoine colossal de Jean-Paul Belmondo

À la tête d’une famille nombreuse, Le Magnifique aurait déjà pressenti cette guerre d’héritage en instaurant depuis son vivant un testament qui favoriserait la plus jeune de tous ses enfants. Il s’agit fait de Stella qui venait tout juste d’avoir ses 18 ans. Voici tous les détails.

Un article du magazine France Dimanche, publié il y a environ quelques semaines, a alimenté ce terrible conflit qui se profile au sein du clan de l’acteur. Pour rappel, le grand ami d’Alain Delon est le riche propriétaire de plusieurs biens matériaux et matériaux. Sans parler de ses nombreux droits qui découlent de toutes ses œuvres dans le monde du septième art, l’artiste dispose plusieurs établissements luxueux dont le plus connu de tous est ce grand hôtel du VIe arrondissement de Paris. Un quartier de prestige où le prix du mètre carré peut aller jusqu’à 20 euros.

Belmondo a-t-il suivi les pas de Johnny ?

Par ailleurs, il dirigeait également un immense triplex implanté sur le quai de la seine. Selon une source proche de la famille, le compte bancaire de Jean-Paul Belmondo est capable de ravitailler toute une génération. Repartis entre ses trois principaux enfants dont Florence (âgée de 61 ans), Paul (âgé de 58 ans) ainsi que la petite dernière, Stella, celle qui vient de fêter récemment son 18 ème anniversaire. Le problème, d’après France Dimanche, proviendrait du testament lui-même qui privilégie la benjamine.

publicité

Une démarche qui nous rappelle le testament américain de Johnny Hallyday. La seule différence avec le Taulier c’est que Belmondo n’a pas déshérité ses aînés. Par simple précaution, en pensant à l’avenir de celle qui est plus jeune parmi ses trois enfants, l’acteur aurait donc pris des dispositions très particulières, garantissant sa protection.

publicité