Jean-Jacques Goldman : poussé à bout, le chanteur envoie un message fort !

Jean-Jacques Goldman : poussé à bout, le chanteur envoie un message fort !
© Trop-libre
publicité

Depuis le début de sa carrière dans la chanson, il n’abandonne jamais les causes qu’il décide de défendre. Poussé à bout, le chanteur Jean-Jacques Goldman envoie un message fort. Ses confidences…

Depuis près de 10 ans que l’icône de la chanson française n’est plus montée sur scène malgré les supplications de ses fans. Une jeune femme qui croyait parvenir à lui faire changer d’avis en lui envoyant systématiquement des lettres vient d’avoir la réponse à sa requête. Tout au long de ces années d’absence de l’artiste, celle-ci lui a donc demandé d’effectuer une ultime tournée d’adieu. Mais le contenu de son message risque de faire beaucoup de déçus. Jean-Jacques Goldman : poussé à bout, le chanteur envoie un message fort !

publicité

« Je suis triste de la tristesse que cette absence peut causer« 

Toujours aussi bienveillant (une qualité qui lui permet de garder son titre de personnalité préférée des Français depuis de nombreuses années), Jean-Jacques Goldman a pris donc le soin d’écrire à Jurassienne. C’est le nom de la jeune femme qui a fini par attirer l’attention du chanteur de 69 ans écrit.

« Tournée d’adieu ? Se demandait-il. Je suis triste de la tristesse que cette absence peut causer, déclarait-il avec autant de compassion. Mais je sais aussi ce que la scène exige d’implication, d’énergie, de désir, et je n’en suis plus capable, confessait-il. (Et il me semble que ce serait trop difficile, émotionnellement aussi)« , a-t-il conclu. Une réponse brève mais précise qui va certainement mettre un trait définitif sur tout espoir de revoir un jour Jean-Jacques Golman sur scène.

Jean-Jacques Goldman continue de défendre la copie privée

Par contre, le chanteur continue de protéger le monde de la culture depuis sa résidence londonienne. « L’argent récolté chaque année par la copie privée sert à soutenir 12 000 événements culturels. 64% des festivals de musique sont partiellement financés par ce mécanisme. Deux cent mille auteurs, écrivains, cinéastes, plasticiens, photographes, scénaristes, auteurs, réalisateurs, dramaturges, et même compositeurs sont soutenus dans leur travail« , a-t-il fait bien mention.

publicité

Une tendance soutenue par de nombreux vendeurs.  » Nous sommes en faveur de l’écologie, nous sommes en faveur d’une économie circulaire, et nous ne pouvons pas respecter les principes européens du droit d’auteur en participant au financement de la vie culturelle de notre pays. Il faut choisir : l’écologie ou la culture. »

publicité