Charles renonce au trône au profit de William et Kate Middleton !

Charles renonce au trône au profit de William et Kate Middleton !
© Hellomagazine
publicité

Le règne des Cambridge s’approche au grand pas. Le prince Charles renonce au trône au profit de William et Kate Middleton. Les détails avec la rédaction d’Oniflhor.

La reine Elisabeth II glisse jour après jour vers sa 70ème année de règne. Très mal en point au moment du décès de son époux, le prince Philipp, la monarque britannique a pu récupérer des forces depuis maintenant plusieurs semaines. Au moment de sa disparition, selon la hiérarchie de la succession, c’est son fils aîné, le prince Charles de monter au trône.

publicité

« On ne prononce pas le mot « A » chez les Windsor »

Un événement auquel le prince s’est préparé depuis près de 72 ans maintenant. Étant également très âgé, il pourrait à son tour laisser sa couronne pour son premier fils qui n’est autre que le prince William. Mais pour que cela puisse bien se réaliser, il faudrait que le principal intéressé renonce à cette succession. Autrement dit, pour permettre à William de devenir roi, le prince Charles doit abdiquer. Un mot tabou dans la grande famille royale après le règne de Edouard VIII.

« On ne prononce pas le mot « A » chez les Windsor », expliquait très clairement le directeur du département de droit constitutionnel à l’université londonienne de UCL, Robert Hazell. Un mot qui rappelle cet épisode « terriblement douloureux qui est encore profondément gravé dans la mémoire » de tous les membres de la famille royale. Au courant de l’année 1936, Edouard VIII a abdiqué pour pouvoir se marier avec une Américaine qui venait à l’époque de divorcer.

Ce qui a propulsé son frère cadet, George VI, qui a souffert gravement de bégaiement, à prendre sa place. « Certains, a fait mention M. Hazell, estiment que les contraintes liées à la royauté ont contribué au décès précoce ( à l’âge de 56 ans) de George VI en 1952 ».

publicité

Le prince William soutenu par le parlement ?

Quoi qu’il en soit, « la succession est réglementée par le parlement (comme dans l’Act of Succession 1700, et la Succession to the Crown Act 2013) ; il ne peut être modifié que par le parlement et ne peut être modifié unilatéralement par le monarque« . Ce qui faciliterait l’accès du grand frère de Harry au trône car de par son charisme, il aurait déjà la faveur du parlement britannique. Affaire à suivre.

publicité